dysplasie chez le chien

combattre la dysplasie naturellement

   

 Essayez ces méthodes holistiques pour prévenir ou minimiser les effets de la dysplasie de la hanche.


Une fois que la dysplasie de la hanche commence à se développer, l'état physique du chien, en général, ne peut que se détériorer. Cette maladie héréditaire affecte les articulations des hanches, et touche surtout les races de grosse taille, et celles qui ont une croissance très rapide (Bulldog, Saint Hubert, Boxer, Rottweiler, Saint Bernard, Welsh Corgi). En réalité c'est une forme d'arthrose qui entraine perte de cartilage, inflammation, détérioration des saillies osseuses et articulaires.
 
La forme la plus grave de cette affection survient pendant la période de croissance accélérée, à l'âge de 4 à 9 mois. Les symptômes incluent : boitement, raideur, douleur, démarche chancelante et difficultés à se relever, à emprunter les escaliers et à dormir. Une forme plus modérée, et donc, plus difficile à diagnostiquer, se développe graduellement, pour devenir un problème chronique lorsque le chien est plus âgé. Les symptômes sont : douleur modérée et intermittente, raideur, mouvement limité au niveau des hanches, Si votre chien a ces symptômes, emmenez-le immédiatement chez votre vétérinaire afin qu'il passe une radio des hanches et soit examiné par un professionnel.
Les vétérinaires adeptes des méthodes holistiques recommandent des techniques douces, non-chirurgicales pour prévenir ou minimiser les effets de la dysplasie de la hanche.
 
Suivez les étapes suivantes pour soigner la dysplasie de la hanche de votre chien naturellement :
 
Prévention : Si vous craignez que votre chien ou chiot soit susceptible de développer une dysplasie de la hanche, faites-le examiner par un professionnel qualifié.
Avant d'acheter un chiot, assurez-vous que son père et sa mère aient été examinés et ne souffrent pas d'une dysplasie de la hanche. Attention, des parents "certifiés sans dysplasie" ne sont en aucun cas une garantie qu'ils produiront des chiots non dysplasiques. Certains vétérinaires postulent que si plus de 25% des ancêtres d'un chiot ont développé une dysplasie de la hanche, ce chiot a plus de risques de développer la maladie.
 
Alimentation : De nouvelles études montrent que la progression de la dysplasie de la hanche peut être ralentie, et que la maladie peut même être évitée, et ce en ralentissant le taux de croissance des chiots susceptibles de développer cette affection. Il peut être bénéfique aux chiens prédisposés à la dysplasie de la hanche de suivre un régime conservateur jusqu'à l'âge de 2 ans. Une étude a montré que donner une ration de nourriture 24% moins importante que "la normale" à un chiot, dès l'âge de 8 semaines, entrainait une baisse de l'occurrence de la dysplasie de 46%. Consultez votre vétérinaire pour avoir plus d'informations sur un régime approprié pour votre chien. (Vous pouvez également utiliser la gamelle spéciale régime pour manger moins)
Les vétérinaires holistiques recommandent fortement la nourriture pour chiens faite maison, qu'elle soit cuite ou crue, composée de viande (provenant de bétail élevé biologiquement), de céréales et de légumes. Une alimentation naturelle, faite maison, vous permettra également de maintenir votre chien à son poids idéal. L'obésité représente un effort supplémentaire pour les articulations et peut entrainer d'autres problèmes de santé.
Vous pouvez également compléter l'alimentation d'un chien dysplasique avec des aliments riches en antioxydants, comme les carottes, ou riches en vitamines A, C et E qui aident le corps à entretenir et réparer ses articulations, ainsi qu'à se débarrasser de certaines toxines.
 
De l'exercice modéré : Jouer avec un peu trop d'enthousiasme peut aggraver une dysplasie des articulations. Dissuadez votre chiot de sauter ou de faire une activité de longue durée jusqu'à ce qu'il ait 1 an. Par la suite, évitez toute activité nécessitant de sauter énergiquement ou de changer brutalement d'allure. En revanche, le chien peut pratiquer la natation, qui ne sollicite que très peu les articulations. C'est même une activité recommandée.
 
Traitements alternatifs : L'acupuncture, l'homéopathie, les massages thérapeutiques et la chiropratique peuvent soulager inflammation, douleur et raideur. Les vétérinaires holistiques se tournent le plus souvent vers l'acupuncture car ce traitement semble ralentir la dégénérescence articulaire, même dans les cas les plus sévères. L'acupuncture et les massages augmentent également la circulation sanguine du chien. La chiropratique permet de réajuster la colonne et les autres os qui pourraient avoir été déplacés par un boitement persistant, un chien qui aurait privilégié une jambe plutôt que l'autre et autres tentatives de l'animal pour soulager la douleur.
 
Compléments pour les articulations : Les traitements alternatifs ayant le plus de succès semblent être les compléments qui stimulent le corps pour qu'il lubrifie les articulations affectées et reconstruise le cartilage endommagé. Les vétérinaires holistiques prescrivent souvent du cartilage bovin ou du cartilage de requin, de la glucosamine, du sulfate de chondroitine, de la proanthocyanidine, du superoxyde dismutase et des glycosaminoglycanes pour soulager l'inflammation, nourrir le cartilage et augmenter la quantité de lubrifiant articulaire, ce qui réduit la douleur et l'inflammation.
Enfin, votre vétérinaire pourra vous recommander une formule alliant plantes, vitamines et autres compléments.
Grâce à des produits naturels et à des traitements alternatifs, vous pouvez soulager votre chien en minimisant les effets invalidants de sa dysplasie de la hanche
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site